Institut de Chirurgie Orthopédique & Sportive de Normandie

Rééducation

Rééducation après une chirurgie de l’épaule

 

La rééducation est débutée d’emblée dans les 24h suivant la chirurgie, d’abord à la clinique avec le kinésithérapeute puis dès le retour à domicile ou en centre de rééducation. La rééducation post opératoire doit être programmée rapidement une fois la date d’intervention fixée.

Même si vous êtes immobilisés (10 à 30 jours suivant le type d’intervention), une mobilisation douce et passive est fortement indiquée pour éviter l’enraidissement excessif de l’épaule. Néanmoins, lors des premières semaines post opératoires, la mobilisation ne doit pas être « trop » active sous peine d’avoir des douleurs persistantes avec le risque de moins bien récupérer.

Il est essentiel de retenir que le mouvement évite l’enraidissement de l’épaule.

Protocole Liotard – rééducation après chirurgie de la coiffe

Rééducation après prothèse de genou

 

A la clinique, le kinésithérapeute vous montre des exercices à faire dès les premiers jours (lever, appui/ marche avec les cannes, manœuvre d’« écrase-coussin » sous le genou pour bien le garder tendu). Après l’intervention, le genou a tendance à s’enraidir en flexion. Il faut lutter contre cela en réalisant toutes les heures ces exercices pour conserver l’extension.

La rééducation se poursuit à la sortie de la clinique, selon les modalités prévues à la consultation pré opératoire : avec votre kinésithérapeute en cabinet ou en centre de rééducation en hospitalisation de jour. La rééducation post opératoire doit être programmée rapidement une fois la date d’intervention fixée ; 4-5 jours après l’intervention, pour permettre la diminution des phénomènes inflammatoires de l’intervention.

 

Rééducation après ligamentoplastie de genou

 

A la clinique, le kinésithérapeute vous montre des exercices à faire dès les premiers jours (lever, appui/ marche avec les cannes, manœuvre d’« écrase-coussin » sous le genou pour bien le garder tendu). Après l’intervention, le genou a tendance à s’enraidir en flexion. Il faut lutter contre cela en réalisant toutes les heures ces exercices pour conserver l’extension.

La rééducation se poursuit à la sortie de la clinique, selon les modalités prévues à la consultation pré opératoire : avec votre kinésithérapeute en cabinet ou en centre de rééducation en hospitalisation de jour. La rééducation post opératoire doit être programmée rapidement une fois la date d’intervention fixée ; 4-5 jours après l’intervention, pour permettre la diminution des phénomènes inflammatoires de l’intervention.

La rééducation suit des étapes, guidées par le temps nécessaire à la transformation de la greffe en ligament efficace. Progressivement ce nouveau ligament va s’attacher dans l’os du fémur et du tibia, à ces 2 extrémités. Entre 6 et 8 semaines cela est acquis. En revanche la partie libre dans l’articulation est encore fragile et va se renforcer progressivement jusqu’à 6 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.